Japon entre tradition et contemporain

grand-large-japon

Le rapport entre tradition et contemporain

On parle souvent du Japon comme d’une terre lointaine et d’une culture très différente, mais si la première remarque est vraie, la deuxième mérite cependant qu’on s’y attarde. Car, au-delà de ses jardins magnifiques et de ses traditions, le Japon regorge actuellement de nouveautés architecturales et design qui se doivent d’être connues.

Si l’architecture japonaise est si particulière c’est que contrairement aux autres types d’architecture elle a su mélanger avec finesse le traditionnel et le contemporain, n’abandonnant pas les codes du passé mais en les mélangeant avec finesse aux nouveaux styles. Il n’est pas rare en effet de voir se côtoyer bambou et béton , verre et bois , tandis que l’air, la lumière et l’eau restent des concepts fondamentaux de la création. Cette importance donnée aux concepts et pas à la forme même a permis au Japon de créer des architectures très diversifiés, mais qui n’en restaient pas moins japonaises.

Différents facteurs sont à prendre en compte lorsque l’on observe l’architecture japonaise . En effet, avec l’augmentation massive de la population, il était nécessaire pour le Japon de repenser l’architecture et l’urbanisme dans des éléments plus concentrés et plus agréables pour la population. De plus, avec l’arrivée des nouvelles technologies, l’architecture a connu, au même  titre qu’énormément de choses au Japon , un tournant créatif très particulier.

L’influence sur l’architecture

Il existe des dizaines d’architectes , paysagistes, urbanistes qui mériteraient un article ; cependant il semblait important de parler de deux architectes prédominants que sont : Toyo Ito et Tadao Ando.

Toyo Ito

Toyo Ito est un architecte de l’essentiel, de la fragilité et de l’électronique, ses créations se développent souvent autour de théories et de concepts extrêmement poussés, mais qui reviennent souvent à des créations libres et naturelles. Les bâtiments qu’il crée disparaissent souvent, simples murs de verres pour devenir des écrans qui jouent avec la lumière, le vent et les ombres. Son intérêt pour les nouvelles technologies permet aussi à l’architecte de jouer sur les possibilités qu’elle offre pour mettre ses créations en valeur de différentes manières : en faisant évoluer les couleurs , en changeant l’intensité de la lumière. Tout cela donne aux bâtiments qu’il crée des allures particulières et envoûtantes entre poésie et danse.

On retrouve parmi ses créations les plus connues la Médiathèque de Sendaï , l’immeuble TOD’s et le Mikimoto Ginza 2.

 

g_140407CiteArchi01bToyoIto

Tadao Ando

Architecte autodidacte nourri par les dessins du Corbusier, Tadao Ando se différencie de Toyo Ito par un grand intérêt pour le béton et la lumière. Dans un des premiers articles qu’il publie, Tadao Ando met en avant la dangerosité des constructions massives et hétéroclites qui menacent la sérénité japonaise. Il crée alors des maisons telles que la Row House Sumiyoshi qui débarrasse les habitants du tumulte de la ville. Depuis lors, Tadao Ano changea peu de style et propose encore aujourd’hui des constructions austères, mais complexes par leurs compositions géométriques. La mise en situation et les jeux avec la lumière naturelle font de lui un des architectes les plus marquants  de l’histoire contemporaine

.1langen

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s