Economie collaborative et consommation intelligente

La société collaborative, un vaste sujet décrypté par les fondateurs de NeoSquat. Interview.

Que pensez-vous de l’économie collaborative ?

C’est une nouvelle façon de concevoir la consommation aussi bien que la production et la mise à disposition des biens et des services.

L’économie collaborative est aussi un bon soutien au pouvoir d’achat : les investissements personnels peuvent être rentables, et certains produits deviennent plus facilement accessibles.

L’économie collaborative offre des possibilités d’échanges extraordinaires puisque chaque agent économique peut tout à la fois être fournisseur ou client. Elle prend déjà de nombreuses formes (location entre particuliers, dons, vente, service…) et après avoir révolutionné certains secteurs comme les transports, elle est aussi à l’origine de la mutation du marché du travail qui ne sera plus régit par les contrats CDD ou CDI uniquement. L’économie collaborative est aussi un bon soutien au pouvoir d’achat : les investissements personnels peuvent être rentables, et certains produits deviennent plus facilement accessibles.

Est-ce une adaptation de la société au contexte économique selon vous ?

Elle est plus liée à l’augmentation des capacités de communication et de mise en relation, internet dans un premier temps, puis les smartphones et les applications mobiles. Dans un grand nombre de cas, les places de marché sont nécessaires à l’éclosion de ces formes de consommation et elles ne pourraient exister sans un accès généralisé à internet.

Diriez-vous que le service de location de meubles fait partie du mouvement de la consommation collaborative ?

NeoSquat permet une consommation utile et la réduction de l’investissement personnel : les articles (meubles, électroménager et multimédia) sont mis à disposition par l’entreprise pour les clients. Nous restons dans un modèle BtoC, où nous sommes l’intermédiaire entre les particuliers.

C’est d’avantage de l’économie intelligente puisque les articles peuvent être utiles à plusieurs personnes dans le temps.

Comment voyez-vous l’évolution de la consommation collaborative dans les cinq prochaines années ?

Elle se généralisera probablement dans beaucoup de secteurs, et dans un grand nombre d’échanges commerciaux. Son prochain grand chantier est la remise en question et la modification des codes du marché du travail, qui a déjà commencé avec le statut d’auto entrepreneur mais aussi les offres de services qui se substituent aux acteurs historiques : Ubber pour les taxis, Air BnB pour les hôtels…

Il est très probable que la démocratisation des imprimantes 3D jouera également un rôle clé dans la distribution des produits.

Merci à William Genis pour ces réponses. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s